Zoom sur … Une Maison Très Solaire

premier épisode

Au 14, rue Orbe (le numéro n’existe plus actuellement) une maison en cours de construction tentera de créer une intimité aussi chaleureuse que possible avec notre étoile, ou comment faire du solaire au cœur de la ville ?

  • Energie thermique
  • Décoration
  • Energie électrique

maison solaire rue OrbeCe premier article (vous risquez d’en subir encore deux) vous donne en « quelques » mots le mode d’utilisation de l’énergie solaire thermique choisi. L’idée directrice est d’exploiter au mieux l’installation quand, la plupart du temps, on ne récupère pas les calories fournies par les panneaux quand leur température est inférieure à 65° ni, en grande partie, l’été puisqu’à cette saison, les besoins en eau chaude sanitaire sont plus que couverts alors que le soleil apporte beaucoup plus d’énergie qu’en hiver.

Des panneaux sur la façade sud (face à la rue du colonel Trupel) réchaufferont de l’eau qui, elle-même, chauffera prioritairement 500 litres d’eau sanitaire ; puis 2000 litres d’une réserve et enfin, le sol sous la maison lorsque les besoins des deux réserves d’eau seront satisfaits ou lorsque la température de l’eau des panneaux sera inférieure à celle de la réserve. Pas très simple ?

Tentons quelques explications.
La réserve de 2000 litres chauffera l’eau sanitaire ou la maison par des tuyaux enfouis dans les planchers et dans les murs. En effet, afin d’obtenir une inertie la plus importante possible (source de confort) trois planchers et les murs de deux étages en béton seront chauffants. Une masse aussi importante pourra chauffer l’air sans elle-même être élevée à une température supérieure à 23° (contrairement à 60° pour un radiateur conventionnel et 28° pour un plancher chauffant basse température).

D’autre part, le renouvellement de l’air sera obtenu par une ventilation mécanique qui aspirera l’air à travers un seul orifice, les murs et les ouvertures étant aussi étanches que possible. Ainsi, cet air pourra être réchauffé par son passage dans le sol sous la maison avant son introduction dans les pièces (chaleur géologique comme pour un puits provençal, augmentée de l’apport solaire des panneaux).

Assez simple d’imaginer que l’installation sera « un peu » complexe et JP, qui habite presque le quartier, a déjà commencé à étudier de près la question.

rue Orbe sans maison solaire

rue Orbe avec maison solaire
A suivre …

Yves Penisson

article publié dans le journal de quartier Le Village Numéro 50 – Janvier 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s